À nous de jouer !

Je planifie mon projet

Tu as toutes les clefs en mains pour mener à bien ton projet. Il ne te reste plus qu’une seule chose à faire commencer. Oui, mais quand, par quoi et dans quel ordre ? Pour répondre à ces questions, il te faut planifier ton projet ! Chacun et chacune travaille différemment mais lorsque tu gères un projet, tu seras vite confronté une réalité : tu ne peux pas tout faire au dernier moment sans ordre.

Imagine par exemple que tu aies prévu d’utiliser la salle commune de ton immeuble pour ton repas. Tu fixes une date, envoies ton invitation et quelques jours plus tard alors que l’événement approche tu te décides à réserver la salle. Manque de chance, elle est prise ! Imagine encore que tu doives faire des courses. Tu prévois d’aller dans une boulangerie spéciale pour le dessert. Le matin même tu es sur place, mais il n’y a plus assez de pain. Tu aurais dû appeler pour réserver pour une si grande quantité.

Pour prévenir ce type de problème, une solution existe et cela s’appelle le rétroplanning. Il s’agit en fait d’un planning à l’envers : tu pars de la date de fin de ton projet et des dernières tâches à réaliser. En mesurant le temps qu’il te faut pour réaliser chaque tâche, tu peux progressivement construire ton planning à l’envers, des dernières aux premières tâches.

Tu dois par exemple envoyer les invitations après avoir réservé la salle. Puis, tu dois mesurer le temps qu’il faut pour que la tâche soit effectuée. Si tu dois réserver du pain, renseigne-toi auprès du boulanger ou de la boulangère qui te dira si tu peux le faire le jour avant ou deux semaines avant.

À la fin de ton rétroplanning, tu identifieras les premières tâches que tu dois effectuer pour ton projet et la date à laquelle elles doivent être réalisées. Tu sauras donc quand et comment tu dois commencer.

Tu trouves un modèle de retroplanning ici.

Et maintenant, c’est à toi de jouer !

Tu as toutes les clefs en mains pour mener à bien ton projet. Il ne te reste plus qu’une seule chose à faire commencer. Oui, mais quand, par quoi et dans quel ordre ? Pour répondre à ces questions, il te faut planifier ton projet ! Chacun et chacune travaille différemment mais lorsque tu gères un projet, tu seras vite confronté une réalité : tu ne peux pas tout faire au dernier moment sans ordre.

Imagine par exemple que tu aies prévu d’utiliser la salle commune de ton immeuble pour ton repas. Tu fixes une date, envoies ton invitation et quelques jours plus tard alors que l’événement approche tu te décides à réserver la salle. Manque de chance, elle est prise ! Imagine encore que tu doives faire des courses. Tu prévois d’aller dans une boulangerie spéciale pour le dessert. Le matin même tu es sur place, mais il n’y a plus assez de pain. Tu aurais dû appeler pour réserver pour une si grande quantité.

Pour prévenir ce type de problème, une solution existe et cela s’appelle le rétroplanning. Il s’agit en fait d’un planning à l’envers : tu pars de la date de fin de ton projet et des dernières tâches à réaliser. En mesurant le temps qu’il te faut pour réaliser chaque tâche, tu peux progressivement construire ton planning à l’envers, des dernières aux premières tâches.

Tu dois par exemple envoyer les invitations après avoir réservé la salle. Puis, tu dois mesurer le temps qu’il faut pour que la tâche soit effectuée. Si tu dois réserver du pain, renseigne-toi auprès du boulanger ou de la boulangère qui te dira si tu peux le faire le jour avant ou deux semaines avant.

À la fin de ton rétroplanning, tu identifieras les premières tâches que tu dois effectuer pour ton projet et la date à laquelle elles doivent être réalisées. Tu sauras donc quand et comment tu dois commencer.

Tu trouves un modèle de retroplanning ici.

Et maintenant, c’est à toi de jouer !

A découvrir

Youth For Soap

Entre mots et mouvements

Projet OHR

Le Relais de Chuit