À nous de jouer !

Never alone : artistes confinés, électro libérée

Publié par
EPIC-Magazine

Par Clément Bourdin, publié le 6 mai 2020
Voir l’article source sur EPIC

Le 1er mai dernier, Carac Records, tout nouveau label genevois, sortait une compilation de musique électronique regroupant 51 artistes provenant de toute la Suisse romande. Un beau projet artistique dont l’intégralité des recettes seront reversées à l’Armée du Salut. En ces temps de confinement, de clubs fermés et de festival annulés, voilà une initiative qui fait du bien.

L’histoire de cette compilation remonte en 2016 à la création à Genève du collectif « La Gourmandise » par une bande de potes dont fait partie Norman, notre interlocuteur du jour. Il raconte : « on a commencé avec des raves à Genève et Lausanne et cela a été suivi par des soirées club et des gros projets comme à l’Usine en juillet 2018. On a même eu la chance l’année dernière de se produire à Montreux dans le cadre du Montreux Jazz Festival ». Après quatre ans d’activité, Norman et deux de ses amis, Raphael et Mehdi, ont décidé de se lancer dans la création et la production en créant leur propre label. En mars 2020, Carac Records voyait le jour, avec comme premier projet la production d’un vinyle signé par le collectif. Malheureusement, le coronavirus a chamboulé les plans et la sortie a dû être retardée. Mais le label n’a pas démérité et l’idée d’une compilation de confinement au profit d’une association s’est vite imposée.

Une sélection (presque) sans contraintes

Dans la pratique, la sélection des artistes pour la compilation s’est faite dans un premier temps parmi le réseau d’amis de l’équipe du label. La seule contrainte pour faire partie de la compilation était de proposer un morceau de musique électronique. « On voulait être très large au sein de la musique électronique et montrer que les valeurs restent malgré les styles différents », raconte Norman. « Pour le mastering, on a le plus possible demandé aux artistes et à leurs ingés son de s’en occuper », mais l’équipe a pu compter sur l’aide précieuse de Florian, mieux connu sous le nom de .wav_909, qui à lui tout seul a réalisé le mastering d’une trentaine de morceaux en une seule semaine.

De fil en aiguille, ce sont donc 51 artistes qui ont apporté bénévolement leur touche personnelle pour aboutir à la compilation Never Alone, parue en ligne le 1er mai ! « On a encore rajouté deux mecs avec leurs morceaux le 30 avril en dernière minute », déclare Norman, qui avoue avoir été agréablement surpris du nombre d’artistes disponibles et motivés pour participer au projet. Parmi eux, l’association passionnée de synthétiseurs modulaires ADSR Geneva, mais aussi le producteur Mirlaqi.

Compilation sur compilation

La sortie de Never Alone fait écho à celle de Make Some Room, une autre compilation parue en avril regroupant 131 artistes électro de toute la Suisse et dont nous avions parlé dans un précédent article. À la différence de cette dernière, la compilation de Carac Records se concentre sur la Suisse romande et rassemble des artistes moins établis. « On a plus de bedroom producers comme on dit dans le milieu. Ce sont des artistes qui n’ont pas forcément des studios pour travailler et qui ne sont pas tous producteurs de métier », explique Norman.

Pour la suite des affaires, Carac Records entend bien continuer sur sa lancée. L’équipe compte tout d’abord sortir le vinyle prévu initialement en avril et l’accompagner d’une release party quand cela sera possible. En parallèle, le label est également en contact avec plusieurs artistes pour travailler sur quelques démos… « On espère faire la fête comme avant, même si on pense que la situation actuelle va durer encore et encore », conclut Norman. En attendant un retour à la normale, prenez le temps de découvrir la compilation « Never Alone » en téléchargement sur Bandcamp !

Par Clément Bourdin, publié le 6 mai 2020
Voir l’article source sur EPIC

Le 1er mai dernier, Carac Records, tout nouveau label genevois, sortait une compilation de musique électronique regroupant 51 artistes provenant de toute la Suisse romande. Un beau projet artistique dont l’intégralité des recettes seront reversées à l’Armée du Salut. En ces temps de confinement, de clubs fermés et de festival annulés, voilà une initiative qui fait du bien.

L’histoire de cette compilation remonte en 2016 à la création à Genève du collectif « La Gourmandise » par une bande de potes dont fait partie Norman, notre interlocuteur du jour. Il raconte : « on a commencé avec des raves à Genève et Lausanne et cela a été suivi par des soirées club et des gros projets comme à l’Usine en juillet 2018. On a même eu la chance l’année dernière de se produire à Montreux dans le cadre du Montreux Jazz Festival ». Après quatre ans d’activité, Norman et deux de ses amis, Raphael et Mehdi, ont décidé de se lancer dans la création et la production en créant leur propre label. En mars 2020, Carac Records voyait le jour, avec comme premier projet la production d’un vinyle signé par le collectif. Malheureusement, le coronavirus a chamboulé les plans et la sortie a dû être retardée. Mais le label n’a pas démérité et l’idée d’une compilation de confinement au profit d’une association s’est vite imposée.

Une sélection (presque) sans contraintes

Dans la pratique, la sélection des artistes pour la compilation s’est faite dans un premier temps parmi le réseau d’amis de l’équipe du label. La seule contrainte pour faire partie de la compilation était de proposer un morceau de musique électronique. « On voulait être très large au sein de la musique électronique et montrer que les valeurs restent malgré les styles différents », raconte Norman. « Pour le mastering, on a le plus possible demandé aux artistes et à leurs ingés son de s’en occuper », mais l’équipe a pu compter sur l’aide précieuse de Florian, mieux connu sous le nom de .wav_909, qui à lui tout seul a réalisé le mastering d’une trentaine de morceaux en une seule semaine.

De fil en aiguille, ce sont donc 51 artistes qui ont apporté bénévolement leur touche personnelle pour aboutir à la compilation Never Alone, parue en ligne le 1er mai ! « On a encore rajouté deux mecs avec leurs morceaux le 30 avril en dernière minute », déclare Norman, qui avoue avoir été agréablement surpris du nombre d’artistes disponibles et motivés pour participer au projet. Parmi eux, l’association passionnée de synthétiseurs modulaires ADSR Geneva, mais aussi le producteur Mirlaqi.

Compilation sur compilation

La sortie de Never Alone fait écho à celle de Make Some Room, une autre compilation parue en avril regroupant 131 artistes électro de toute la Suisse et dont nous avions parlé dans un précédent article. À la différence de cette dernière, la compilation de Carac Records se concentre sur la Suisse romande et rassemble des artistes moins établis. « On a plus de bedroom producers comme on dit dans le milieu. Ce sont des artistes qui n’ont pas forcément des studios pour travailler et qui ne sont pas tous producteurs de métier », explique Norman.

Pour la suite des affaires, Carac Records entend bien continuer sur sa lancée. L’équipe compte tout d’abord sortir le vinyle prévu initialement en avril et l’accompagner d’une release party quand cela sera possible. En parallèle, le label est également en contact avec plusieurs artistes pour travailler sur quelques démos… « On espère faire la fête comme avant, même si on pense que la situation actuelle va durer encore et encore », conclut Norman. En attendant un retour à la normale, prenez le temps de découvrir la compilation « Never Alone » en téléchargement sur Bandcamp !

LIRE AUSSI


EPIC-Magazine

A découvrir

Tricrochet - Programme Sensibilise

#13summeractions

ASSOCIATION TRICROCHET "TISSER POUR VALORISER"

Senders Production